Pastels

Janick Poncin a longtemps regardé le monde à la loupe. (…) Un jour, elle a cessé de faire le point : comme sur un verre dépoli, sont apparues des touches myopes, aux contours flous.

Jeanne Puchol Lire

Janick Poncin possède ce remarquable don de saisir l’espace qu’il y a entre le réel et l’imaginaire. Cet entre deux qui pour la plupart reste invisible, elle nous le donne à voir.

Jacques Cauda Lire